L'Union Funeste Index du Forum
 
 
 
L'Union Funeste Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 ON DEMENAGE ! 
Le conclave a changé de maison.

Retrouvez nous désormais sur : http://www.conclavedesombres.com/ .

Merci !

Zajlakel, GM.
Frialys

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Union Funeste Index du Forum -> Conclave des Ombres -> L'auberge du dragon argenté.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Galvorn


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2008
Messages: 1
Localisation: Chez moi / taf
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Race: Réprouvé
Classe: Guerrier

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 19:51 (2008)    Sujet du message: Frialys Répondre en citant

C'est en cette sombre soirée du voile d'hiver que Frialys s'avance de sa démarche courbée dans la salle en direction de la cheminée.
"C'est étrange, dit-elle avec une voix venue de la tombe tout en avançant ses mains décrépies vers les flammes. Le feu m’attire mais je ne sens plus sa chaleur. La chaleur .... Voilà ce qui me manque le plus peut-être.
S'accroupissant dans un bruit de ferraille et de cliquetis, la guerrière se retourne vers la petite assemblée réunie dans la salle en la fixant des ses orbites vides.
"Maintenant que j'ai attrapé la mort, je vais vous expliquer pourquoi et comment tout commença pour moi ainsi que mon éveil à la non vie ....

Ma famille était des gens du commerce. Possédant une petite caravane, ils voyageaient d'une place à l'autre afin de vivre du troc avec les gens du commun perdus dans les provinces reculées autour du lac de Lordamere. Nous étions quatre, mon père, ma sœur aînée, mon grand-père et moi ...... ma mère nous ayant quitté à ma naissance c'est ma sœur qui la remplaça, moi je devins le garçon que mon père espérait à ma naissance et m'apprit les bases de la forge pour l'aider à fabriquer clous et les fers à cheval ainsi la fonte du minerai nécessaire à leur fabrication .... de mon grand père je garde le souvenir d'un homme froid et sévère ... mais pas méchant.
Lorsque les troubles provoqués par la fuite des Orcs commencèrent, nous étions en route pour Arathi. C'est alors que nous nous sommes arrêtés à proximité d'Andorhal .... La frontière étant bloquée nous nous sommes installés à proximité de la ville en attendant que l'orage passe ...
Mais ce ne fut pas un orage qui vînt sur nous au final. Tout commença par une nuit calme, trop calme peut-être. Je me rappelle encore cette étrange sensation : c'était comme si la nature retenait son souffle.
Ce soir là j'étais occupée à bouchonner les chevaux alors que ma famille était attablée partageant les mets achetés le matin en ville par ma sœur. C'est bien après que j'appris la vérité sur le grain qui avait été distribué par les agents du fléau, grain que ma sœur avait transformé en pain. Comme à mon habitude, je restais à traîner pour faire mes tâches et donc, ce soir-là, je mangeais auprès des bêtes quelques fruits ramassés dans la forêt. Fourbue par la journée de travail, je pris à peine le temps de saluer ma famille en allant directement me coucher pour m'écrouler dans un sommeil sans rêve pour mieux m'éveiller au milieu d'un cauchemar.
D'habitude j'étais réveillée par ma sœur me poussant hors de ma couche pour arranger notre tente. Mais là : rien. Perplexe, je me suis levée pour trouver mes parents écroulés sur la table. Prise de panique j'ai tenté en vain de les réveiller, mais rien à faire, ni mes cris ni mes larmes n'ont pu les ramener vers moi.
Je partis à travers la forêt pour aller chercher de l'aide en ville, mais c'est mon destin que je trouvais en chemin .....
Ce que je pris au début pour des bûcherons se trouva être en fait un groupe de sectateurs du fléau posté dans la forêt pour surveiller Andorhal. M'approchant à grands pas de leur position je ne remarquais pas de suite leurs étranges tenues et l'odeur fétide qui émanait de leurs personnes.
Commençant à les interpeler je ne pouvais voir leurs visages et c'est seulement au dernier moment, une fois que je m'étais trop approchée, qu'ils se retournèrent vers moi. Je restais pétrifiée par leurs regards froids et emplis de dégout envers ma personne, par les pustules qui recouvraient leurs visages, par leurs vêtements aussi noirs qu'une nuit sans lune et par leurs couteaux aussi longs que mes bras.
Je fus vite ceinturée et jetée au sol, malgré ma force acquise auprès de la forge je ne pus rien faire, pétrifiée que j'étais. Une fois au sol, l'un des hommes s'approchât de moi et me dît : " Tiens, tiens ... qu'avons nous là ? Un petit oiseau échappé du nid et par trop curieux à mon gout. Tes yeux seront ta perte ma petite". C'est alors qu'il brandit une tige d'une noirceur suintante " voyons voir si cette petite création de notre maître apporte toutes ses promesses". Puis, dans un mouvement d'une précision parfaite, il me transperça les yeux.
La douleur ..... Voilà bien une chose que ne regrette pas. Mais que je me souviens encore chaque fois que je pose mes mains sur mes orbites vides ... et premier cadeau de leur maitre Kel'thuzad Apres des heures et des heures passées à hurler, laissée dans une vieille cabane par mes ravisseurs, je n'aspirais qu'a la mort, mais elle ne vint jamais. La seule chose qui vint fut cette étrange vision du monde qui m'entourait. Au début je pensais "voir" des réminiscences de mes souvenirs. Mais en fait, tout en bougeant ma tête je m aperçus vite que c'était bien les choses et objets présent autour de moi que je distinguais, dans un dégradé de bleu foncé pour les objets vers le rouge vif pour les insectes parcourant le sol.
Après ce qui me semblait être une éternité je me mis à découvrir mon environnement et ma nouvelle vision des choses. C'est alors qu'il ouvrit la porte de la cabane, je le reconnus plus à sa voix qu'à la forme qu'il prenait dans mon champ de vision. " Alors mon petit oiseau, sais tu voler ? haaaaa fit il avec une certaine satisfaction dans la voix, je vois à ton regard que le cadeau de notre maître fonctionne. Tu peux voir n'est ce pas ? Tu ne réponds pas ? Tant pis, tiens si tu as faim, voilà un morceau de pain et un peu d'eau. Je dois partir et je ne voudrais pas laisser mon petit oiseau sans …. plumes". Sur ce il déposa au sol une miche de pain et un pichet d'eau. Dés qu'il fut parti je me jetais sur l'eau et le pain. Ayant tout mangé je m'allongeais pour sombrer dans un rêve sans fin ....
De ce que je fis plus tard, seuls les souvenirs de cette faim pour la chair me restent et une habileté au combat.
Quoiqu'il en soit j'étais devenue un agent du fléau pourchassant les vivants pour alimenter l'armée du roi Liche.
Je dois le salut de mon âme à la Dame Noire. Le retour de ma conscience fut progressive, je me souviens que, entre les moments où je dévorais de la chair j'entendais une voix : "réveille-toi", un appel : "réveille-toi", une promesse : "Réveille-toi" et un ordre : "REVEILLE TOI!". Elle me tirait vers une conscience de mon moi que j'avais oublié. C'est alors qu'après un combat entre la voix et une âme affaiblie par une magie démoniaque que je revins à moi. Je sortie enfin du sépulcre pour être accueillie par mes camarades d'infortune, les Réprouvés.
Aujourd'hui je sers la Dame Noire qui m'a libérée, pour que d'autres ne soient pas maudits comme je l'ai été et pour me venger du Fléau. La non mort est son dernier cadeau, je serais sa malédiction et quiconque se mettra en travers de mon but finira dévoré par ma haine.....Déjà ses agents ont subit ma colère, que cela soit au sépulcre ou dans les Souilles. Mais cela n'est qu'un début: j'irai chercher les yeux de l'acolyte qui, je le sais maintenant, se nome Araj et cela même si je ne sais ou le trouver. Puis j’irai chercher la tête de Kel'thuzad et enfin l'épée du Chevalier de la Mort : Arthas…..
J’espère que d’autre se joindrons à moi dans ma quête car je sais que notre monde est au bord du gouffre et que seul des volontés commune parviendront à le sauver.

après une pause, comme pour reprendre son souffle perdu depuis longtemps Frialys se lève, salue l’assemblé et disparait dans les ombres vers sa vengeance.
_________________
Frialys [war 64 UD] ---> Up [Armure, mine]
Témisse [Hunt 70 BE] ---> Pause [Ingé, mine]
Silphine [Démo 59 BE] ---> BG [Couture, dépeu]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Mar - 19:51 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
raymondt
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2007
Messages: 170
Localisation: Grenoble Bordeaux Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Classe: Guerrier

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 18:16 (2008)    Sujet du message: Frialys Répondre en citant

/hrp

Heu... qui es tu, comment es tu arrivé ici?
Ceci est notre ancien forum, le nouveau est ici : http://www.conclavedesombres.info/index.php

Wink
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:44 (2018)    Sujet du message: Frialys

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Union Funeste Index du Forum -> Conclave des Ombres -> L'auberge du dragon argenté. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com