L'Union Funeste Forum Index
 
 
 
L'Union Funeste Forum IndexFAQSearchRegisterLog in



 ON DEMENAGE ! 
Le conclave a changé de maison.

Retrouvez nous désormais sur : http://www.conclavedesombres.com/ .

Merci !

Zajlakel, GM.
Ëvey et Okamy

 
Post new topic   Reply to topic    L'Union Funeste Forum Index -> Conclave des Ombres -> L'auberge du dragon argenté.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:14 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

(Désolé je copie ma mage cherie, pour garder une trace de l'histoire.. sur le forum général notre histoire a disparu donc...)

C’était une bien triste matinée, Evey et Okamy attendaient leurs parents. La guerre avait surgi.
Le fléau avait foudroyé les riches terres des Elfes de sang. On ne pouvait qu’entendre les cris de douleur, les hurlements, les atrocités qu’engendrait cette maudite invasion.
Seulement, pour deux petites elfettes, attendre était presque impossible ...

- Evey, mère rentre quand ? J’ai peur tu sais ! Et pourquoi on reste cachées ici ?
- Chut, tais toi nous ne sommes pas sensées être " ici " justement ! Evey lança un regard furtif
- C’est bon on peut y aller et cette fois en silence !!
Arrête de regarder partout et arrête de parler tout le temps, je te rappelle qu’on est en mission top secrète de la mort qui tue, faut retrouver père !
- Mais ça sert à rien de le trouver, il y a plein de gens avec lui, il ne va pas se perdre Evey ! Puis moi j’aime pas ça on va se prendre une grosse correction si les domestiques le disent !
- Okamy je t’ai dit chut !! Puis de tout façon il n'y a plus de domestiques, ils sont tous partis !
- Oui mais j’aime pas ça c'est tout !

Okamy éclata en sanglots

- Pourquoi ne sommes-nous pas restées à la maison !
- Raaa tu m’énerves, moi je te laisse ici ! Après tout je suis une fière fille de paladins et les paladins ne pleurent jamais ! Les paladins sont forts ! Et toi pleurnicharde comme tu l'es, tu seras juste bonne à faire la cuisine et à lire tes livres ! Moi je serais une grande "paladine" comme père et mère…

Evey n’eut pas le temps de finir sa phrase, qu’elle se retrouva nez à nez devant un gigantesque "Ossepeste "
(oui pour des chtites elfettes ils sont géants !)
Evey s'empara de la première chose lui tombant sous la main et frappa, frappa et…. s’écroula !
Okamy courut, trouva un trou et se cacha en attendant que la chose hideuse disparaisse.

- Ne mange pas ma sœur ! Ne la mange pas !! sanglotait Okamy - Ô s’il vous plait faites qu’il ne lui arrive rien !
" Okamy tu n’es qu’une lâche, dit la petite voix dans sa tête tu n’es même pas capable d’aider ta sœur et tu la laisses à la merci de l’ennemi…"
- Non ce n’est pas vrai ! Je ne suis pas une lâche ! Mais que dois-je faire ! C’est sa faute à elle ! Fallait pas bouger de la maison !

Elle regarda le corps inerte de sa soeurette.
Et dans un élan de rage et de peur, elle courut jusqu'à elle, la traîna à l’endroit où elle s'était cachée auparavant.

- Evey… Evey répond moi s’il te plaît. ! Les larmes glissaient sur ses joues.- Soeurette je t’en prie !

La pauvre petite Elfe était salement amochée. Mais au grand espoir de sa sœur, elle respirait toujours.

- Tu perds beaucoup de sang… mais que faut-il que je fasse ? Elle leva les yeux au ciel.

Okamy sentit soudain une chaleur agréable, une douceur, un calme envahir son corps. Elle posa délicatement la tête ensanglantée de sa sœur par terre et se mit à murmurer des phrases incompréhensibles. Un éclat jaillit de ses mains, une vague de lumière entoura la tête de la petite elfette. Peu à peu Evey retrouvait des couleurs, au fur et à mesure de l’incantation, Okamy rayonnait.
Evey ouvrit les yeux.

-Mais que m’as-tu fait ? C’était quoi ça ? rouspétait Evey

Okamy, épuisée par tous ces événements, ne pouvait plus réagir. Elle plongea dans le sommeil, exténuée...
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 7 Dec - 23:14 (2007)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:17 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

- Okamy ! chuchota Evey; Okamy, père est là!

Le noble Bachi revenait de la Malbréche, il observait ses filles d'un air répugnant.
Il ne dit rien, il pris simplement Evey et Okamy sur sa splendide monture .Il les déposa devant l'entrée de leur maison. Okamy eut le temps de reprendre des forces. Elles savaient qu'il valait mieux ne pas lui parler, Evey et Okamy restèrent donc là, immobiles devant le seuil de leur maison.

- Je reviens d'ici quelques minutes et vous m'expliquerez pourquoi mes chères filles ne sont point dans leurs chambres!

Les petites elfettes regardaient leur père, elles s'inclinèrent puis coururent dans le grand hall .

La maison était si vide, les cris dehors ne s'arrêtaient toujours pas, il n'y avait vraiment rien d'autre à faire que d'attendre la « sentence ».

Soudain des pas résonnèrent ...

-Mes chéries où êtes-vous ? Maman a une heureuse nouvelle à vous apprendre !

- Mère! Vous êtes revenue plus tôt ? Votre mission est-elle finie ? cria Evey, elle regarda sa soeur et lui chuchota , là on est mortes !.. »

- Oui ma petite Evey… Mais non! Approche ! Que tu es belle, c'est fou comme tu as grandi ! Il faut dire que je suis partie il y a cinq mois c'est un peu long ! Elle souriait. - Okamy, tu ne viens pas dire bonjour à ta chère mère ? Viens ici que je puisse voir si tu es aussi belle que ma précieuse Evey ? dit-elle d’un air complice.
Okamy ? Elle regarde Evey. Qu'as-tu fais à ta soeur encore ?

- Mais rien mère, elle est comme ça depuis qu'elle s'est réveillée… euh depuis toute à l'heure....

- Okamy, quand ta mère te dit de venir, je te somme de lui obéir je crois que tu t'es assez faite remarquée comme ça pour aujourd'hui !

- Bachi, mon amour vous êtes là vous aussi ? Elle embrassa tendrement son mari, mais Okamy ne bougeait toujours pas.

- Quelle petite sotte! Vous n'en faites qu'à votre tête comme toujours et à cause de vos idées absurdes Evey aurait pu mourir!

- Que dites-vous ? Quelles idées ? Peut-on m'expliquer ce qui se passe ?

- On voulait jouer dehors c'est tout rétorqua Evey...

- Oui bien sûr, en pleine guerre, vous vouliez jouer dehors... Et faire une sieste sur le trottoir c'est vraiment amusant surtout quand on porte le nom d'Al shari c'est une honte,vous auriez pu mourir toute les deux,Il y a des horreurs là-bas...enfin... Je perds patience ! Okamy ! vous venez immédiatement ici !

- Voyons, allons nous asseoir et discutons calmement!

Installées dans la grande salle à manger, Evey tira Okamy jusqu'à elle…

- Et bien expliquez-nous, quel est ce nouveau jeu ? dit Lutèce

Evey savait qu'il valait mieux dire la vérité (surtout à sa mère qui avait le don de tout deviner) donc elle raconta tout ce qui s'était passé, la fuite des domestiques, l'Ossepeste où elle s'était fièrement
battue, et Okamy qui l'avait sauvée.

- Okamy t'as sauvée? Bachi éclata de rire.

- Si !!! C'est vrai père, je ne sais pas ce qui m'est arrivé, mais je l'ai guérie !

- Comment peux-tu soigner ta soeur alors que tu n'as jamais assisté à mes cours auparavant ? comment oses-tu dire de telles sottises!

- Je vous promets père que je ne mens pas!

- Notre fille a des dons impressionnants n'est-ce pas ? Lutèce se leva, prit l'épée de son mari et d'un coup sec s'entailla la main. Puisque tu as un tel don et comme j'ai entièrement confiance en toi, soigne-moi Okamy !

- Mais mère, je vous promets que sans elle..

Okamy bondit de son siège, se précipita vers sa mère et elle fit les mêmes gestes qu'auparavant, en murmurant les mêmes phrases incompréhensibles qui arrivaient dans sa tête ... mais cette fois là... rien ne se passa..

- Laissez-moi soigner votre blessure ! Je le savais, vous n'auriez jamais dû vous mutiler pour ces âneries! De toute façon, nous n'avons pas le temps de nous amuser et comme on ne peut pas vous faire confiance j'ai demandé a mon cher Ami Jesthenis de vous enseigner la voix de la lumière maintenant que vous en avez l'âge, je serai plus heureux de vous savoir entre de bonnes mains que toutes les deux seules...

- Que tu es pénible avec tes discours ! Oui, en effet, j'ai croisé Jesthenis aussi, et je voulais vous faire part de cette grande nouvelle. Demain, mes amours, vous commencerez votre grand apprentissage et vous serez vous aussi de très grandes« paladines ». Tournant un visage rieur vers son époux, elle rajouta : - Votre père a horreur que je dises paladine ! Mais je m'en moque ! Elle embrassa Bachi sur la joue, Allons festoyer, demain est un autre jour ! Surtout que je dois aider votre père ! Elle regarda dans sa direction : - Je suis au même poste que toi, le fléau augmente de jour en jour et il faut vraiment renforcer nos défenses. Elle chuchota : - Il paraît même qu'ils envoient des enfants à la guerre ! Il est grand temps que nos filles sachent se battre.

- Je ne m'inquiète pas pour Evey, mais je pense qu' Okamy est trop jeune, elle n'est pas assez raisonnable !

- Elles n'ont qu'un an de différence Bachi, n'exagère pas quand même! Enfin on verra bien...

Le lendemain, les deux petites elfettes furent escortées dans L'île de Haut Soleil, chez maître Jesthenis Heurtesoleil ...
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:19 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

Des années après, Bachi revint à Quel'Thalas. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas rejoint ses terres, et ses filles avaient dû bien changer.

-Elles doivent être fortes à présent ! Songeait- il.

Aussi quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il arriva chez son ami. Evey avait bien grandi, elle ressemblait à sa mère, des cheveux long d’un noir bleuté, une peau si blanche, elle était devenue une elfe resplendissante.

- Bonjour Evey ! Comment vas- tu ma chère fille !
Evey regarda l’elfe d’un air intrigué, elle tourna autour de lui et repartit à son entraînement

- Evey Al Shari ! Vous pourriez avoir un minimum de reconnaissance quand même ! Depuis quand ne dit-on plus bonjour a son père ?

Elle haussa les épaules, dégaina son épée la plaçant sous la gorge de Bachi

- Messire, mon père n’est plus de ce monde, parlez moi encore de lui et je vous… Elle s’arrêta net. Examinant cet elfe qui ressemblait beaucoup a son …

- Père ? Ce n’est pas possible. Elle fondit en larmes vous êtes vivant ! Jesthenis m’avais dit que vous n’aviez pas réussi à passer le portail vers l’autre monde … heu... L’outre monde ?-
- L’outre terre…Tu me connais mal, je t’expliquerai ce qui c’est passé là- bas ! dit-il en souriant
- Si tu cherches Okamy elle n’est pas là. Cela fait bien longtemps qu’elle a été renvoyée à Lune d’argent pour soigner les Elfes blessés !
- Ha elle a donc réussi les examens, enfin une bonne nouvelle, je ne pensais pas qu’elle allait y arriver !
- Oui, oui on peut dire ça…

Bachi se demanda ce qui se passait mais il était tellement content de retrouver sa fille qu’il en profita au maximum..
Apres avoir festoyé Bachi annonça à Evey qu’il resterait définitivement à Lune d’argent et qu’il les entrainerait pour qu’elles deviennent elles aussi de grandes championnes.

-Père… je dois vous dire pour Okamy… elle n’est pas...
- Elle s’est blessée, elle a eu un problème ?
-Non, non elle n’est pas … heu… comment vous dire ca sans que vous vous fâchiez.
-Hum ? Qu’est ce qu’elle a fais encore

Evey chercher de l’aide dans le regard de Jesthenis, mais il été déjà parti dans les délires de l’alcool..
- Bon en faite Jesthenis l’a envoyée chez les prêtres ! Voilà..
- Et ?
- Et c’est tout vous êtes fatigué non? Alors allez vous coucher, moi je n’ai pas fini mon entrainement !
- Evey ! Je te connais tu sais ! Okamy a fais quoi encore ?

Evey commence a marmonnait...

- C’est une prêtresse…
- Une quoi ??
- Une prêtresse…
- Mais ! Elle déshonore les Al Shari !!Ce n’est pas possible !! Nous sommes paladin de génération en générations ! Et non mademoiselle décide d’être une prêtresse…
- Oui mais bon c’est pareil ! Elle apprend les voix de la lumière, ce n’est pas comme si elle était devenue une démoniste ou une forestiére ! De toute facon elle été trop nul….

Sans attendre, Bachi parti pour Lune d’Argent avec la ferme intension de parler à son autre fille…


Okamy était là serrant les poings devant Lotheolan.

- C’est incroyable, nous n’arriverons jamais à faire quelque chose avec vous ! Maitrisez votre caractère Okamy, vous finirez mal je vous dis ! Allez donc me chercher de cuivre… au lieu de détruire la bibliothèque...
- Bien elle n’avait qu’a pas dire que les trolls sont des être inferieur, elle a bien mérité que je lui lance ce livre...
- Ce ne sont pas des jouets Okamy, ce n’est pas digne d’une dame de la cour. Les trolls, taurens, orc sont bien des êtres inferieurs et vous le savez, tout le monde le sait d’ailleurs, sans nous ils ne sont rien.

Lotheolan n’eu pas le temps de finir sa phrase, qu’Okamy avais déjà quitté la salle...

- Qu’est ce qu’ils peuvent être pathétiques avec leurs idées absurdes ! On n’a même pas le droit d’avoir notre propre opinion, un jour je partirais de cette maudite ville, je ne reviendrais plus jamais ! De toute façon je n’ai plus rien à faire ici, j’apprendrais ailleurs…Mère tu me manque tellement…je ne sais même pas si tu es toujours en vie…puis faut que j’arrête de parler toute seule sinon Evey va encore dire que je suis cinglée….Non mais, m’enfermer moi ! Trois mois dans la bibliothèque… j’en est marre !

Okamy continuée à maudire sa race tout en minant du cuivre pour Lotheolan.
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:22 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

Okamy posa son petit sac remplit de cuivre dans la réserve du palais. Aussi quelle ne fut pas sa surprise Lorsqu’elle vit son père à l’entrée de la bibliothèque.

- Père c’est bien vous ?

Voyant qu’il ne répondait pas, elle s’approcha.

- Vous êtes vivant ! Je suis heureuse de vous revoir !
- Bien oui, tu vois je suis vivant.
- Et mère ? Comment vas – t elle ? Elle est rentrée aussi ?
- Non.
- Vous avez l’air heureux de me voir, je me trompe ?
- Je vois seulement que ta sœur avais raison, Tu es une prêtresse…
- Bien oui, je deviendrai une grande prêtresse vous savez ! dit elle en souriant.
- Tu n’as pas changée Okamy, toujours aussi sotte.
- Je vous demande pardon ?
- Je peux savoir pourquoi tu ne respectes pas les traditions ?

Okamy sert les poings face aux réflexions de Bachi.

- Tu ne respectes même pas le protocole, tu es ma fille et ma fille doit être la première à respecter les coutumes, que vont penser les magistères.
- Heu…ça je m'en moque un peu.
- Prêtresse ce n’est pas digne de notre famille, tu ressembles bien à ta mère tiens.
- Non mais ! Je peux faire ce que je veux, nous sommes libre de nos choix non ?
- Justement non, On ma dit que tu as en plus failli tuer une des prêtresse une de tes « sœurs ».
- Bien c’est des "on dit", recevoir un livre sur la tête une fois dans sa vie ça ne fais pas mal...
- Et cette allure. Cette robe tu es pittoresque…
- Si c’est tout ce que tu as à me dire tu peux partir, moi qui me faisais une joie de te revoir ! Et toi... non plus tu n’as pas changé. Toujours aussi aimable envers moi… pardonne moi de ne pas m’appeler « Evey ».

Bachi hausse les épaules,

- Est-ce que je t’ai permis de me tutoyer Okamy ? Bien j’espère pour toi que tu te trouveras un champion, car tu me déçois beaucoup…
- De toute façon quoi que je fasse tu es déçu donc…

Bachi attrape sa fille par le col et commence à lever la main, Okamy attrape la main de son père et retient le coup.

- Je ne suis plus la petite fille qui ne disait rien, et qui se laissait faire, je n’hésiterai pas a riposter... père ou pas.
- Okamy !
- Adieu.

Okamy tourna le dos à son père et repartie à ses fonctions tout en marmonnant…

- je te deteste...
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:32 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

((Petit résumé : La mère d’Ëvey et d’Okamy a été tuée par Durn. Okamy ne sait jamais remise de sa mort, elle a donc abandonné la lumière et s’est consacré aux force de l’ombre en ayant fais une très grosse bêtise (mais seul le chef, et ses proches son au courant). Le but absolu d’Okamy, vengeais sa mère en tuant Durn…mais hélas sa soif de pouvoir prend le dessue…) )


Voilà….C’est fait, pour avoir souffert si longtemps, je trouve que ma vengeance a été courte.
Je regarde autour de moi, dans ce paysage stupéfiant, je vois cette bête immonde gisant par terre…Le pourquoi de ma damnation était enfin mort : Durn, ce Borgne qui a gâché ma vie… Il était tombé sous nos coups, avec une facilité déconcertante. Du moins, je ne pensais pas que ca allais être aussi facile… Mais, quelque chose n’allait pas… elle me brulait, cette horreur me prenait toute ma personne.

Ëvey, pourquoi je n’arrive pas à te dire merci ? Pourquoi je ne peux pas t’embrasser ? Nous avons enfin vengé notre mère, mais non je reste là, serrant mon bâton prête à me défendre contre ton attaque… Et cette haine qui envahit mon cœur, je suis perdue, trahie…
Si tu savais Ëvey comme je me sens mal.
Nous aurions dû fêter cette victoire mais non… J’ai encore merdé, un geste de trop, le surplus de magie… Je ne voulais pas te faire du mal, à toi surtout... à toi.
Si tu pouvais te rendre compte combien il est difficile de résister à son appel, c’est tellement dur de ne pas lui obéir… Elle m'empoisonne... elle me répugne, mais c’est tellement bon...
Pourquoi m’abandonnes-tu au moment où j’ai le plus besoin de toi, Ëvey. Fais ce que tu as à faire ! On le savait toutes les deux que ça allait finir comme ça …

"Les deux sœurs s'observaient, droit dans les yeux."

- Okamy… Pourquoi m’as-tu fais ça ?

- ... Je n’en sais rien Ëvey, je ne sais pas…cette lumière…j’ai trop soif, je n’en peux plus, j’ai besoin de ton pouvoir, j’ai besoin de me nourrir...

- Réponds Okamy !! Pourquoi m’as-tu envoyé ça !

- … Je n’ai pas envie de te répondre Ëvey, j’ai juste envie de te voir ramper à mes pieds, j’ai juste envie de te voir me supplier de te laisser la vie sauve...

"La masse d’Ëvey commençait à s’illuminer, la paladine produisait une aura resplendissante. De sa main gauche elle essuya le sang qui lui coulait sur le visage, et de sa droite elle saisit sa sœur par le col de sa robe"

- Mais réponds, bon sang !!

"Elle leva sa masse et, de toutes ses forces, frappa sa sœur. Okamy retint le coup, une joute s’engagea : l’une essayant de faire du mal à l’autre, l’opposition des deux sœurs éclatait enfin sous le céleste ciel de Nagrand.
Ce combat engendrait des éclairs brillants et des vagues d’ombre magnifiques. Chacune des sœurs voulaient montrer sa supériorité. Plus le combat durait, plus Okamy était en forme, malgré les blessures que sa sœur lui affligeait avec sa masse. Okamy luttait s’abreuvant du pouvoir de l’ombre, qui l’a dominait de plus en plus …"

- Tu vas devenir folle, Okamy, "tonna sa sœur".

"La prêtresse se contenta de rire en coin, Ëvey flancha sous ses malédictions. Okamy s'apprêta à lui porter le coup fatal, mais à ce moment précis, elle s’arrêta net. Sanguinolente de la tête aux pieds, ânonnant trois phrases en démoniaque, elle se mit à rire en voyant sa sœur à terre et prit le contrôle de son esprit..."

- J'adore ça Ëvey !! J’adore… folle, moi ? Continue, je suis au summum de l’extase ma chérie !
Petit pantin, petit pantin ! Tu veux jouer avec la lumière?! Fais attention petit pantin !! La lumière a tendance à brûler les personnes qui en abusent ! ...Non mais! Folle ?! « Fais la moue » Voyons sœurette, on ne peut pas vivre que de principes… Quand ton corps parle, il parle plus fort que la raison.

"Elle lança un sort pour effrayer sa sœur et lui infliger la pire des afflictions, le mot de l’ombre, la mort… Ëvey se concentra priant la lumière : un somptueux bouclier l’enveloppa et la protégea de ce coup fatal."

- Je ne peux pas te laisser m’abattre comme une tes vulgaires goules… Je suis désolée…

" Ëvey se redressa s’appuyant sur sa masse, sa malédiction continué à la faire souffrir. Réunissant ses dernières forces, elle chargea sur sa sœur, une ultime fois elle abattit sa masse brillante d’une aura rouge sur Okamy qui n’eut même pas le temps de riposter. Ëvey s’écroula en même temps que sa soeur... "
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Okamy
Administrateur

Offline

Joined: 15 Nov 2007
Posts: 325
Localisation: bayonna
Féminin Vierge (24aoû-22sep)
Race: sin'dorei
Classe: Prêtre

PostPosted: Fri 7 Dec - 23:33 (2007)    Post subject: Ëvey et Okamy Reply with quote

(vindi c'est le cheri rp parlant d'Okamy, je precise... c'est pas valesh qui va venir la sauver... grrr)

"Une petite brise souffla sur les terres de Nagrand, caressant l’herbe folle où les deux sœurs gisaient. Un cavalier arriva à ce moment là, trop tard sans doute. Il descendit de sa monture reptilienne, affligé par ce qu’il venait de voir."

- Quel sinistre spectacle… mais qu’est ce qui vous a pris ?

"Le chevalier arrive en courant, regardant les deux corps à terre. Au premier coup d’œil, ils étaient tous les deux très amochés. Il reconnu la sœur d’Okamy. Il posa un genou à coté de cette dernière."

- Ëvey ?

"Sa voix n’eut comme réponse qu’un faible gémissement de douleur. Vindikaëll serra les dents, ses mains se mirent à luirent. Il se concentra un instant et libéra sa puissance sacrée sur ce corps meurtri. Le paladin espéré que sa Lumière sacrée allait maintenir en vie la paladine assez longtemps. Car elle était vraiment très faible.
Ëvey ouvrit les yeux difficilement, un sourire parvient à se dessiner sur ses lèvres."

- Sauve la… « Murmura t-elle ». Ne t’occupe pas de moi, ça ira.

"Vindikaëll hocha la tête et se dirigea vers sa bien-aimé. Son visage, d’habitude si pale et rayonnant de beauté, était sombre, ensanglanté. Son sourire avait fait place à un rictus de haine et de douleur. Son corps gracieux n’était plus qu’une masse de chair contusionné.
Il secoua la tête, les yeux embrumaient. « Pourquoi as-tu fait ça ? Pourquoi ? ». Le paladin rassembla son énergie, il se concentra, puisant au fond de son âme les ressources nécessaires. Il appliqua soigneusement ses mains sur la poitrine de la prêtresse et il libéra le flux de Lumière qui rayonna en changeant de corps. La chair d’Okamy se mit à luirent sur toute sa surface et reprit ses couleurs d’antan. Son visage sembla s’illuminer. Ses yeux s’ouvrirent et croisèrent le sourire du paladin.
Les yeux de la prêtresse changèrent de teint, passant d’un vert rayonnant à un vert sombre et noir. Un regard plein de haine, de rancune. Le sourire du paladin s’estompa, il recula par réflexe. Mais trop tard...
La prêtresse s’était déjà relevée sur son séant, elle se jeta au cou du chevalier, l’attrapa de ses deux mains et le renversa sous la surprise. Ses doigts se resserrèrent sur son étreinte,Okamy avait un sourire démoniaque aux lèvres. "

- Oka… my. Gargouilla Vindikaëll. Arrête!

« La prêtresse sourit d’avantage, et sa voix caverneuse et sombre résonna aux oreilles du sin'dorei ».

- De la Lumière, de la Lumière… Encore plus de Lumière ! Cracha t-elle.
Vindikaëll serra les dents. « Putain » Il parvint à s’appuyer sur son coude et se releva d’un coup, repoussant l’elfe affaibli d’un même mouvement. »

- Arrête tes conneries ! Reprend toi ! Ne laisse pas ton âme s’échapper encore une fois !

- Mon âme m’appartient, j’en fais ce que j’en veux ! Et je veux écouter cet appel ! Cet appel de puissance !

- Quel appel ? Celui qui ruinera ta vie et celle des personnes qui te sont proche ?

- Oui…
« Sa voix semblait sortir des enfers et un sourire narquois se dessina sur son visage.
Le paladin serra les dents… »

- Tu t’es bien foutu de nous alors…

"Elle pencha la tête de coté, l’air de ne pas comprendre."

- Oui… De tous les gens qui ont donné leur temps, parfois au risque de leurs vie, pour toi ! Tu les oublies ceux là ? Ceux qui ont fait en sorte que tu sortes de l’emprise de ton père, ceux qui ont fait en sorte que tu te libères de tes chaînes ! Ceux qui t’ont aimé…

"Elle sourit à nouveau."

- Mais le pouvoir est tellement meilleur.

- Je vais te montrait ce qu’est le vrai pouvoir, démon !

"Le paladin attrapa sa masse et la serra dans sa main. Il serra les dents et des larmes vinrent couler le long de ses joues."

- Comme c’est mignon, paladin. Tu pleure déjà ta mort.

- Je ne pleure pas ma mort. Je ne la pleurerai pas. Mais je pleure la tienne…

"Elle leva un sourcil."

- Comme tu aurais du me tuer lorsqu’il était temps ? Lorsque tu en avais l’occasion."Elle rie."

- Je pleure la mort de cet être qui n’est pas Okamy. Cet être…

- Laisse-moi où je suis ! « Coupa-t-elle, les yeux rougeoyant de haine ». Laisse-moi mener ma vie et prendre la tienne ! L’Okamy que tu connaissais n’est plus de ce monde…

- MAIS TAIS-TOI ! ! " Hurla le paladin, hors de lui en s’élançant sur l’elfe."

"Le chevalier s’élança de toute sa force sur la prêtresse et lui assena un violent coup de poing qui semblant se répercuter dans toute la vallée. La prêtresse tomba en arrière, crachant quelque goûte de sang. Sa vue s’embrouilla un instant, juste après avoir aperçut les larmes perlantes du paladin qui goûter le long de son visage crispé, les dents serraient.
Il s’approcha d’elle, lâchant sa masse, finalement inutile, par terre et la releva en l’attrapant par le col."

- Qui es-tu pour décider de sa vie ? Qui es-tu pour décider des vies que tu veux prendre ? Qui es-tu pour vouloir voler mon âme ?

"La prêtresse rouvrit les yeux, visiblement perdu."

- Des gens ont versé leurs sangs pour toi, respectes les ! Des gens t’ont aimé, respectes les !

- Qui pourraient m’aimer ? Demanda t-elle lentement, d’une voix redevenu douce et calme.

"Vindikaëll serra les dents."

- Moi. Enow. Ta sœur, ta famille, tes amis ! Ne lâche pas les bras à la première pulsion de cette marque maudite ! Ne maudit pas ta vie pour rien ! Pense à nous, à eux et à elle. « Il désigna derrière lui le corps d’Ëvey encore à terre ». Crois tu vraiment que succomber à ta soif de pouvoir te mènera à la toute puissance ? Regarde ou la soif de puissance à mener Kel’Thuzad, Arthas ou Illidan ! Veux-tu devenir comme eux ? Maudit par des peuples entiers pour avoir causer leurs pertes ? Non, tu aspire à un destin meilleur, j’en suis sur.

"L’elfe plongea son regard dans les yeux émeraudes de la sin’dorei."

- Ne crache pas sur les gens qui t’aiment.

"Il relâcha son étreinte sur le col de la prêtresse"




(Bientôt disponible Okamy Protter et les évadés de Valesh.... tout Po sont naturellement les bienvenus écrire à Okamy Al Shari 11 rue des Malterres 0000 Karazhan ,merci!! Voilà j'ai fini de flood ^^)
_________________
http://www.ruppert-lesite.com/dotclear/index.php/2007/03/29/26-stevostin-la…


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 10:10 (2019)    Post subject: Ëvey et Okamy

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    L'Union Funeste Forum Index -> Conclave des Ombres -> L'auberge du dragon argenté. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group